SEIGNEUR, TU ES… (poème en rimes)

By Christ'in

Seigneur, Tu es…

Tu es l’onde sur la mer, la neige de l’hiver,

Tu es l’ocre du sable, poussière du désert.

Tu es le seul Chemin, Lumière dans les ténèbres,

Qui éclaire nos sentiers au-delà des frontières.

Seigneur, Tu es…

Tu es Dieu, Tu es Père ; celui que l’on espère.

Au milieu de nos guerres, de nos vies éphémères,

De toute éternité, Tu es ; de demain et d’hier,

En Toi seul, l’Espérance, et nos bouches en prière.

Que répondre Seigneur ?

À ceux qui doutent de Toi quand ils ne Te voient pas,

Qui disent « je ne crois pas » et rejettent la foi ?

Que Tu ne T’imposes pas et leur laisse le choix,

Ou de Te méconnaître, ou bien d’entendre Ta voix.

Que répondre Seigneur ?

Que Tu Te laisses trouver en Te faisant discret,

Que Tu ne T’invites pas dans un cœur satisfait,

Et…

Voir l’article original 274 mots de plus

LE GÂTEAU DE MARIAGE (exhortation)

By Christ'in


LA RECETTE POUR UN BON MARIAGE

INGRÉDIENTS

– 100 g du fruit de la bonté et de la charité

– 100 g du fruit de l’humilité et de la modestie

– 100 g du fruit de la justice et de la vérité en toutes circonstances

– 100 g du fruit de la patience et de la maîtrise de soi

– 100 g du fruit de la douceur et de la tempérance

– 100 g du fruit du pardon réciproque et sincère

– 100 g du fruit de la joie d’être ensemble jusqu’à la fin et tous les jours

– 100 g du fruit de la paix dans les épreuves

– 100 g du fruit de l’indulgence l’un envers l’autre

– 100 g du fruit de la fidélité, malgré les tentations

PRÉPARATION

– Dans deux cœurs amoureux, placez une dose équitable de chaque fruit énoncé, puis d’une main compatissante, mélangez tous…

Voir l’article original 448 mots de plus

QUI ? (réflexion courte)

By Christ'in

  • Qui peut comprendre la douleur de perdre un être cher, que celui qui l’a vécu au plus près ?
  • Qui peut comprendre ce qu’est la maladie, que celui qui a expérimenté les meurtrissures dans sa chair ?
  • Qui peut comprendre la misère, que celui qui la subit encore ou celui qui l’a traversée ?
  • Qui peut comprendre la solitude, que celui qui n’a personne avec qui communiquer, personne avec qui partager ses joies et ses peines, personne à qui se confier ?
  • Qui peut comprendre le rejet et le mépris, que celui qui en a été la victime ou qui le vit encore ?
  • Qui peut comprendre l’injustice, que celui qui en a souffert ou celui qui continue d’en souffrir ?
  • Qui peut comprendre la violence physique ou morale, que celui que l’on a frappé, asservi, manipulé, etc. ?
  • Qui peut comprendre la difficulté de livrer des batailles, que celui…

Voir l’article original 64 mots de plus

LES APPARENCES SONT TROMPEUSES (pensée)

Vous savez, les apparences sont trompeuses. N'est pas toujours béni celui qui le semble aux yeux des hommes. Pour exemple, j'ai connu un chrétien qu'au premier abord et selon les critères habituels, beaucoup auraient considéré "béni". Cette personne gérait une société florissante dans un pays privilégié, possédait une belle voiture de sport (de collection), avait un portefeuille conséquent de clients... Lire la Suite →

TONDUE (lettre ouverte)

By Christ'in

On estime que 20 000 à 40 000femmesaccusées à tort ou à raison de collaboration avec l’occupant allemand auraient ététonduesen France entre le milieu de l’année 1944 et la fin de 1945.

————————–

J’ai payé pour un crime non commis. Un crime non reconnu et non admis par des centaines d’autres femmes.

Ma faute selon vous, fut de m’acoquiner avec l’ennemi. D’aimer le mauvais homme. D’aimer l’envahisseur. Celui qui n’a pas de passé. Pas de considération. Pas d’état d’âme. Pas de conscience et pas la moindre excuse. Pas plus que je n’en ai…

Quels sont les faits exacts ? Que nous reprochait-on en vérité ? De nous aimer ? Non ! Pas de nous aimer, seulement de nous aimer maintenant. À cette époque particulière. Durant ce temps d’entre deux.

C’est vrai après tout. Nous aurions très bien pu nous aimer des années avant que le conflit n’éclate, ou même une…

Voir l’article original 654 mots de plus

VIVRE OU MOURIR et MON DOUBLE, MA CONFIDENTE (2 versions d’une saynette)

By Christ'in

DEUX VERSIONS DE LA PIECE

SCÈNE 1:

La pièce (chambre) est plongée dans l’obscurité, seul un faisceau de lumière éclaire une fillette placée au centre du plateau. Celle-ci est en train de coiffer une poupée tout en fredonnant la ritournelle «1,2, 3 nous irons au bois». Une autre petite fille, du même âge, entre coté jardin (sur la gauche). Cette deuxième fillette reste dans l’ombre, le regard tourné vers la première petite fille, puis elle se met à parler:

Lise-Anne : Cette chanson…. Cette chanson… Aussi vrai que 2 et 2 font 4, cette chanson fait totalement partie de moi. Les mots… Chaque mot est inscrit dans ma mémoire depuis si longtemps que je pourrais même te les réciter à l’envers, avec un pied dans le vide… Et puis d’abord, comment pourrais-je oublier cette ritournelle que si souvent tu m’as chantée ? T’en souviens-tu seulement ?… Oh, mais peut-être que…

Voir l’article original 2 743 mots de plus

MON BAPTÊME (poème)

By Christ'in

Pour les futurs baptisés, j’offre un petit poème

Oui!

Je Te dis oui, Seigneur !

Toi, qui as frappé sans jamais Te lasser à la porte de mon cœur, je Te dis me voici !

Toi, qui m’as aimé le premier et m’as purifié de tous péchés, je Te dis me voici !

Toi, qui m’as fait à Ton image et tissé dans le sein de ma mère, je Te dis me voici !

Toi, qui m’as mis à part et revêtu de vêtements de pureté, je Te dis me voici !

Toi, qui par amour, acceptas la condamnation à ma place, je Te dis me voici !

Toi qui T’es sacrifié pour porter mon fardeau et me rendre Saint, je Te dis me voici !

Oui, Seigneur. Aujourd’hui me voici, acceptant d’obéir à Ta voix et marcher dans Tes voies !

Me voici devant Toi, humble et sans rien…

Voir l’article original 38 mots de plus

SAUVER CEUX QUI ÉTAIENT PERDUS (réflexion)

By Christ'in

Car le fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu…

Il y a quelques jours, j’ai à nouveau entendu et, sorti du contexte du film «Naïs» avec Fernandel, l’histoire du petit bossu de Marcel Pagnol. Celle-ci raconte l’histoire d’un petit garçon qui était bossu, mais ne le savait pas…

Je l’avais déjà entendu en regardant le film il y a plusieurs années, mais par la grâce du Saint-Esprit, la relecture de ce texte a totalement transformé mon opinion quant à sa profondeur. Pour ceux qui ont vu le film, souvenez-vous de Fernandel avec son accent du Sud, racontant son histoire…

«  »….Je vais vous dire madame…quand j ‘étais petit mes parents m ‘adoraient et surtout ma grand-mère….J’étais déjà comme je suis naturellement, mais moi, je ne le savais pas… Enfin, je veux dire, je ne savais pas la différence qu‘il y avait avec les autres. La bosse…

Voir l’article original 1 051 mots de plus

CROISEMENT D’ÂMES (nouvelle courte)

By Christ'in

Henri Dunant, cinquante ans, en instance de divorce et père de deux garçons de dix-huit et vingt ans, séjourne depuis presque un mois et demi au deuxième étage du Centre Psychiatrique de la Rochelle. Henri Dunant est un récidiviste de la tentative de suicide. Coup de malchance pour lui et coup de chance pour ses proches, les deux essais ont échoué. La première fois, les médicaments absorbés l’ont plongé dans un état semi-comateux, mais ne l’ont pas tué. La deuxième fois, son fils aîné a débarqué chez lui à l’improviste, juste avant qu’il ne se passe la corde au cou.

Henri Dunant est un homme désespéré. Sous camisole chimique et traité depuis plusieurs semaines pour dépression sévère, il n’a plus goût à la vie. Malgré les neuroleptiques qui calment ses angoisses, le Lithium qui régule un peu ses émotions, l’amour de sa famille et les visites régulières de ses garçons…

Voir l’article original 3 441 mots de plus

HÉRITIÈRE DE MES VIES (réflexion – rétrospective)

By Christ'in

Quelle étrange étrangeté de prendre conscience qu’on a atteint 50 ans…

Étrange, lorsqu’on songe à sa vie passée, à son vécu, à ses rêves et à tout ce qui nous a construits… Étrange, lorsqu’on se souvient de nos pensées d’autrefois.

Pensées d’une enfant qui, du haut de ses dix ans, s’imaginait que les personnes de plus trente ans étaient des « vieux » ; que ceux qui en avaient quarante étaient « très vieux » et que les cinquantenaires entraient directement dans la catégorie des « vieillards ». Étrange, car tandis que je suis arrivée à cinquante ans, il m’est curieux de constater que mes pensées sont loin d’être celles d’une vieille dame ennuyante, oublieuse et résignée…

En réalité, à mon grand bonheur et à mon grand étonnement, je me vois pourvue d’un pactole de cinq décennies.

Oui, la chose est sûre; je suis dépositaire et héritière de cinq décennies. 5 X 10 ans compressés dans…

Voir l’article original 469 mots de plus

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Les Éditions Shadow

L'ombre des choses à venir

Eve Alpi

De l’aventure, de l’humour, et un peu de tendresse…

Le Fictiologue

Julien Hirt - Auteur

Notes & Silence

Zen, Meditation, Conscience

News from Ibonoco

Moments de vie, fragments de textes et quelques notes...

Dans la noix de poucette

Illustratrice autrice freelance

KILOWATT éditions

lire pour voyager, flâner, découvrir, comprendre et vivre ensemble

Fiction Chrétienne

Fantasy, Science-Fiction et romans policiers ayant un arrière-plan chrétien et publiés en français

Taupe Chef

Humour, cuisine et pop culture - un blog BD de Gilderic

Sunshine

Ecrire pour changer de vie

D LOBOS

Por decir algo. Pensamiento lunático. Textura poética.

Le Jardin poétique de Vianney

Glorifiez donc Dieu dans votre corps ! (1 Co 6, 20)

Stances d'un verbe poétique et humour débridé

Poésie, romans, fragments de vie, humour

Louisa Treyborac Romancière et autrice

www.linktr.ee/louisatreyborac

Plume Royale

Fiction Identité - Fiction Pureté

Jesus is my King.

Twitters Anonymous

Les faits Plumes

Des enquêtes à pas de loup pour apprendre sur-tout...

lepapillondeslivrescerclerenevigo

Bienvenue dans le blog de France Fougère : Le papillon des livres Cercle René Vigo... et toujours des chroniques sur les livres, les arts,... beauté, mode, théâtre, etc

Le bal littéraire des sardines

Lecture, Lifestyle & flâneries urbaines

Le plaisir d’écrire

L'écriture au service de la foi

Blog de Henri Viaud-Murat

Pour le perfectionnement des saints