SAUVER CEUX QUI ÉTAIENT PERDUS (réflexion)

Car le fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu…

Il y a quelques jours, j’ai à nouveau entendu et, sorti du contexte du film «Naïs» avec Fernandel, l’histoire du petit bossu de Marcel Pagnol. Celle-ci raconte l’histoire d’un petit garçon qui était bossu, mais ne le savait pas…

Je l’avais déjà entendu en regardant le film il y a plusieurs années, mais par la grâce du Saint-Esprit, la relecture de ce texte a totalement transformé mon opinion quant à sa profondeur. Pour ceux qui ont vu le film, souvenez-vous de Fernandel avec son accent du Sud, racontant son histoire…

«  »….Je vais vous dire madame…quand j ‘étais petit mes parents m ‘adoraient et surtout ma grand-mère….J’étais déjà comme je suis naturellement, mais moi, je ne le savais pas… Enfin, je veux dire, je ne savais pas la différence qu‘il y avait avec les autres. La bosse, c’est traître, ça vous vient par-derrière, on ne la voit pas. Chez les paysans, il n’y a pas d’armoire à glace, on se voit dans les yeux de sa mère et naturellement, on s ‘y voit beau…. Et puis un jour, un voisin qui était très gentil, m’a dit : « Oh le joli petit bossu ! ». Après ça, j’ai demandé à ma grand-mère : « Qu’est-ce que c’est un bossu ? ». Elle m’a dit : « C’est vrai que tu es un joli petit bossu parce que tu as le dos un peu rond et c’est parce que tu n’es pas comme les autres qu’on t’aime beaucoup ! »

Ensuite, elle m’a chanté une vieille chanson, je ne me rappelle pas la musique, mais les paroles disaient ça : « Un rêve m’a dit une chose étrange, un secret de Dieu qu’on a jamais su. Les petits bossus sont de petits anges qui cachent leurs ailes sous leur pardessus. Voilà le secret des petits bossus ».

Hum… C’est joli, mais c’est pas vrai, je me suis dit. Sauf que moi, j’y ai cru jusqu’à dix ans à cette chanson. Je croyais que les ailes me pousseraient. Alors, souvent, ma grand-mère me chantait la chanson qui était beaucoup plus longue que ça. Seulement, les grands-mères Madame, c’est comme les mimosas, c’est doux et c’est frais, mais c’est bien fragile. Un matin, ma grand-mère… elle n’était plus là…

Et voyez-vous, un bossu et une grand-mère, tout va très bien. On peut chanter ! Mais un petit bossu qui a perdu sa grand-mère, c’est un bossu tout court…. « 

FIN.

RÉFLEXION Nous sommes tous des petits bossus !!!! Chacun de nous (parfois ou souvent) porte le poids d’une bosse lourde de péchés, de fautes, de regrets, de colères, de défauts, de complexes, de manques, de culpabilités, de faiblesses, de dépendances, de non-pardons, etc. Vous dites : Comment je peux accepter que le Seigneur m‘ait fait à son image, qu‘il me place au-dessus des anges, qu‘il soit mort pour moi….que son Esprit vive en moi, qu’il me promette son Royaume ???? Moi qui suis tellement imparfait et courbé par cette maudite « bosse » qui me handicape…Non décidément je ne suis pas digne !

Et alors que vous devriez justement relever la tête, être fier et heureux d’être « héritier du Roi de Gloire, sanctifié, soutenu et aimé par Lui… ». Alors que vous devriez simplement dire « Oui et Amen Seigneur! J’accepte, je peux, j’y crois, j’ai confiance, etc.…vous dites : Je ne suis pas digne, je suis trop bossu !!« 

Écoute le Seigneur te répondre : « NON ! Mensonge, tu es digne, puisque je t’ai rendu digne !!! Redresse-toi, relève la tête, regarde-moi. Et en mon Nom, dis-toi que tu peux accomplir tout ce que J’ai prévu pour toi !!!»

Et dis-moi … Si tu continues à porter cette lourde et imposante «bosse» sur ton dos, et si tu continues à te retourner continuellement pour la regarder, comment vas-tu pouvoir entendre et voir convenablement Dieu ? Comment arriveras-tu à profiter totalement de sa présence et de son Amour pour toi ??? Tant que tu garderas cette bosse sur ton dos tu ne te courberas que difficilement devant Lui. Tu seras toujours « mal » positionné face à la destinée qu’Il t’offre. Elle va t’empêcher de fixer ton regard sur Lui et droit devant. Tu ne pourras pas voir les bénédictions sur ton chemin, parce que tes yeux ne pourront regarder que vers le sol ou en arrière de ton dos. En plus, elle va te gêner pour aller te blottir confortablement dans ses bras et t’embarrasseras pour courir vers le but et la vision prévue pour toi.

Esaïe 10. 27 « . En ce jour, son fardeau sera ôté de dessus ton épaule, Et son joug de dessus ton cou ; Et la graisse fera éclater le joug. »

Tu ne dois ni garder, ni traîner, ni dissimuler, ni ignorer non plus cette « bosse », qui t’entrave dans ton avancement spirituel, et t’empêche de te tenir droit devant Dieu et recevoir pleinement ce qu‘Il veut Te donner. Le Seigneur te demande de venir la déposer au pied de Sa croix à chaque fois qu’elle réapparaît dans ton dos et qu’elle te fait baisser la tête honteusement…Rappelle-toi que sur cette croix, il a souffert et il est mort pour toi, et justement pour y prendre tous tes fardeaux. Toutes ces «bosses» qui t’encombrent en te ralentissant dans « la découverte » de Dieu à travers Son regard dans le tien !!!

Galates 5.1 « C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude ».

Ne te charge plus inutilement de  » bosses », en pensant que tu n’es pas digne face à la Sainteté du Seigneur, car en Lui et par Son Sang Précieux, tu es sanctifié!!! Décharge-toi sans attendre, de tous fardeaux inutiles, et cours dans ses bras sans aucune honte, ni aucune appréhension… Il t’y accueillera avec joie et te tend déjà les bras.

Rappelle-toi le jour où le Seigneur est venu te chercher, lorsqu’il a frappé à la porte de ton cœur, tu étais déjà un « petit bossu » mais tu ne le savais pas…. Et ton état ne l’a pas empêché de t’aimer tel que tu étais, ni toi de te sentir aimé par Lui… Aujourd’hui « petit bossu » regardes-toi dans les yeux du Seigneur et vois comme tu es beau… Tu n’es pas un «bossu» tout court …. Tu es un bossu avec un Père d’Amour qui te dit :« C’est vrai que tu es un joli petit bossu parce que tu as le dos un peu rond et c’est parce que tu n’es pas comme les autres que je T’aime beaucoup

Matthieu 11. (28..30)Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur. Vous trouverez du repos pour vos âmes, car mon joug est doux, et mon fardeau léger… »

C’est aujourd’hui le temps pour toi, de déposer ta bosse (ton fardeau) à ses pieds !

By Christ’in

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Jesus is King

Twitters Anonymous

Les faits Plumes

Des enquêtes à pas de loup pour apprendre sur-tout...

lepapillondeslivrescerclerenevigo

Bienvenue dans le blog de France Fougère : Le papillon des livres Cercle René Vigo... et toujours des chroniques sur les livres, les arts,... beauté, mode, théâtre, etc

Le bal littéraire des sardines

Lecture, Lifestyle & flâneries urbaines

Le plaisir d’écrire

L'écriture au service de la foi

Blog de Henri Viaud-Murat

Pour le perfectionnement des saints

foichretiennecom.wordpress.com/

Encourager, partager, bénir

Fiction Chrétienne

Inspirer et équiper les écrivains pour impacter le monde

The Little Laura

Chercheuse de poux, d'or et de vérité

Signé C.

Blog littéraire, amatrice de thriller, policiers, horreur.

Kévin Dreyfus

RECHERCHER, DÉCOUVRIR, PARTAGER

By Christ'in

Auteure chrétienne pour Sa gloire

PEP'S CAFE !

Lire, Ecouter, Voir, Edifier

Lire dit-elle

L'oreille du taureau à la fenêtre De la maison sauvage où le soleil blessé Un soleil intérieur de terre Tentures du réveil les parois de la chambre Ont vaincu le sommeil Paul Eluard

DERNIER ENDORMI

Les notes d'un poète réveillé ne valent pas grand chose. Je ne les donne que pour ce qu'elles valent ; à mes risques et périls. Une expérience de plus. (Jean Cocteau)

By Christ'in

auteure chrétienne... pour TOI

Instants d'Aime

Poésie et textes originaux par Marina Rogard - Un autre regard sur l'amour, une parenthèse de lumière avec des mots qui jouent et dansent avec les coeurs.

Marie des vignes

Smile! You’re at the best WordPress.com site ever

Marie-Anne-Keppers artiste autodidacte multiforme

Peindre, Dessiner, Écrire et Autres ... Créer pour le plaisir de partager mes ressentis, car sentir, c'est vivre !

Le Jardin poétique de Vianney

Glorifiez donc Dieu dans votre corps ! (1 Co 6, 20)

Don de poésie chrétienne

Poèmes sur la guérison de l'âme par l'amour de Dieu

%d blogueurs aiment cette page :