MALHEUR À L’HOMME PAR QUI LE SCANDALE ARRIVE (méditation)

Malheur à l’homme par qui le scandale arrive (Matthieu 18.5-9)

Un jour, un jeune homme d’une vingtaine d’années se présente devant son pasteur avec l’air abattu et le dos courbé de celui qui traverse une terrible épreuve.

– J’ai chuté, avoue-t-il tristement sur sa chaise. J’ai des relations sexuelles avec ma copine depuis des mois, et je n’arrive pas à tenir bon et à ne plus le faire malgré mon désir de ne pas désobéir à Dieu.

Le pasteur hoche doucement la tête. Il ne juge pas le jeune homme. Non, il est au contraire bien triste pour lui. Il est triste de le voir aussi mal. Il est d’autant plus triste et consterné que ce jeune homme fait partie de ceux qui ont le plus de fougue pour annoncer la Bonne Nouvelle de Christ partout où il va, et dès qu’il en a l’occasion. C’est déjà un grand évangéliste et, à son contact, beaucoup se sont convertis et viennent régulièrement à l’église.

– Je n’ose même plus parler de Dieu aux gens. J’ai honte de moi. Aidez-moi pasteur. Aidez-moi à ne plus céder à mes tentations.

– Je veux bien t’aider, lui répond le pasteur, mais dans ton cœur es-tu fermement décidé à lâcher ce plaisir ? Es-tu vraiment dans une démarche de repentance ? As-tu vraiment conscience que ce que tu fais mets un joug important sur ta vie et te fais perdre ton ardeur pour Christ ?

– Oui j’en ai conscience et je veux que cela s’arrête car cela attriste Dieu… ça me désole. Mon plaisir ne doit pas passer avant la volonté de Dieu pour moi.

– C’est bien. Mais ta copine de son côté, est-elle dans la même démarche que toi ? Ne va-t-elle pas t’inciter à le refaire encore ? Pourquoi n’est-elle pas avec toi pour ce rendez-vous ?

– Elle dit que ce que nous faisons n’est pas si grave, que de toute façon nous allons nous marier et que celui qui n’a jamais péché nous jette la première pierre…. Elle prétend que tout le monde le fait et qu’il y a beaucoup de non-dits dans nos assemblées… Beaucoup d’hypocrisie.

– Je ne veux pas entrer dans ce débat, répond le pasteur, Chacun rendra compte de ce qu’il fait devant Dieu, mais ce que je sais par expérience, c’est que les couples qui n’ont pas su obéir au Seigneur avant leur union ont beaucoup de mal à le faire par la suite. Durant leur mariage, il leur est difficile de se respecter, de se soumettre l’un à l’autre et à Dieu…

Le jeune homme courbe le dos.

– J’ai honte. J’aurais dû lui dire « non » la première fois, mais c’est arrivé sans que j’y prenne garde. Nous restions tard le soir à discuter d’abord, puis nous avons commencé à nous embrasser. Un baiser, puis deux, puis plus… Par la suite, on a pris des libertés. On s’est crus forts et on s’est donné la permission d’aller un peu plus loin. Après tout, on s’aimait. Il y a eu des caresses « gentillettes » au départ, sauf qu’un désir en entraînant un autre, les attouchements ont été de plus en plus poussés. A ce moment, on ne réalisait pas qu’on était déjà dans l’impudicité, qu’on touchait le feu. et qu’on allait bientôt se brûler.

Le pasteur écoute religieusement le garçon qui poursuit :

– En fait, tout s’est accéléré suite à un problème de dégâts des eaux important chez les parents de ma copine. Sa chambre a été inhabitable plusieurs semaines avant que l’assurance ne bouge et qu’il y ait des travaux. Alors, persuadés qu’on était tous les deux forts spirituellement et mentalement, et ancrés dans la Parole de Dieu, il m’a pas semblé risquer et dangereux de lui proposer de dormir chez moi, dans ma chambre d’ami. Mon père l’avait fait plusieurs fois avec sa nouvelle chérie et il n’y avait pas eu de problème. Ils avaient su résister. Ils n’avaient pas dépassé le stade du simple bisou.

– Ton père ? Ah… soupire le pasteur. Donc, tu as pensé que toi aussi tu pouvais le faire sans que cela ne soit difficile ?

– Ben oui.

– Ton père a fait cela à quel moment ?

– Il y a 5 ans environ.

– Et quel âge avait-il à ce moment là ?

– 63 ans. Pourquoi ?

– Et son amie ?

– Une cinquantaine d’années…

– Je vois, dit le pasteur en grimaçant. Le souci, c’est que ton père ce n’est pas toi. Lui, n’est plus dans les mêmes ardeurs que toi à son âge, alors que toi, à ton âge, tu as les hormones sont en pleine ébullition. Et puis, ton père a une maturité différente de la tienne. Au fil des ans, il a acquis une certaine expérience qui lui permet de se contenir sexuellement. Pour toi, c’est autre chose, il est plus compliqué à ton âge de résister à l’appel de la chair. Oh, bien sûr, je ne dis pas que tu n’es pas en capacité de lutter contre ce désir inhérent à chacun, mais dormir sous le même toit que celle qui fait battre ton cœur, c’est comme demander à un alcoolique qui voudrait être abstinent de dormir dans un bar.

– Vrai. C’était super dur pasteur. Les premiers soirs, j’ai tenu bon, j’ai pas craqué pour aller la rejoindre dans son lit, seulement le matin je la voyais déambuler chez moi en chemise de nuit un peu courte et je la trouvais ultra sexy. Oh, je sais bien qu’elle ne le faisait pas exprès pour m’attirer, mais ça m’excitait. Être sous le même toit tous les jours, nous a fait croire qu’on était un couple officiel. On s’aimait, on était bien ensemble, on a plus vu le mal… Je me suis dis qu’on était amoureux et qu’on était sincères dans nos sentiments et dans nos actes vis-à-vis de Dieu.

humm… humm

– Comme elle était là tout le temps, avec moi, on s’est rapprochés de plus en plus et mon désir pour elle était de plus en plus fort. Ouais, c’était tentant d’aller plus loin, ça m’empêchait de dormir. J’en rêvais. Je fantasmais. Je me masturbais, alors qu’avant, non… J’avais envie de lui faire l’amour. Et puis, un soir, ça c’est fait… Et on a recommencé… recommencé, recommencé. On ne s’est plus arrêtés. Et maintenant je suis lié avec ça. Je n’arrive plus m’en défaire. C’est comme une drogue qui est en train d’éteindre ma flamme pour Dieu. Je me suis éloigné de Lui, je n’arrive même plus à prier et à lire ma Bible.

Désolé de ce qu’il entend, le pasteur hausse un peu les épaules et répond :

– Je ne veux pas minimiser ce que tu as fait, car cela t’affecte beaucoup aujourd’hui. Et je crois que si tu te repends sincèrement, le Seigneur dans Son infinie bonté et dans Sa grâce, Te libérera et T’aidera à dénouer ces liens, mais ton père est à blâmer lui aussi. Il ne t’a pas donné le bon exemple. En tant que père et en tant que chrétien, il aurait dû comprendre qu’il lui faut être un bon témoignage pour toi, son fils bien entendu, mais aussi pour les autres, pour ceux qui naviguent autour de lui, sa famille, ses amis, ses frères dans la foi, etc. Il n’aurait pas dû penser qu’à lui en choisissant par facilité, d’installer son amie chez lui, mais il aurait aussi dû penser à son prochain, à celui qui lutte dans des domaines où lui n’a pas ou plus à lutter. Oui, car même si chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même, ton père devra rendre compte de ce qu’il n’a pas su te montrer la voie de l’obéissance à la Parole…

********

CONCLUSION

Romains 14:21 – Il est bien de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin, et de s’abstenir de ce qui peut être pour ton frère une occasion de chute, de scandale ou de faiblesse.

1 Thessaloniciens 2:12 – Vous savez aussi que nous avons été pour chacun de vous ce qu’un père est pour ses enfants, vous exhortant, vous consolant, vous conjurant de marcher d’une manière digne de Dieu, qui vous appelle à son royaume et à sa gloire.

Parents, pères, mères, frères, sœurs en Christ, nous avons un devoir de responsabilité envers les autres.

By Christ’in

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Le Jardin poétique de Vianney

Glorifiez donc Dieu dans votre corps ! (1 Co 6, 20)

Dans la noix de poucette

Illustratrice autrice freelance

Stances d'un verbe poétique

Poésie, romans, fragments de vie

Louisa Treyborac Romancière et autrice

www.linktr.ee/louisatreyborac

Plume Royale

Fiction Identité - Fiction Pureté

Jesus is King

Twitters Anonymous

Les faits Plumes

Des enquêtes à pas de loup pour apprendre sur-tout...

lepapillondeslivrescerclerenevigo

Bienvenue dans le blog de France Fougère : Le papillon des livres Cercle René Vigo... et toujours des chroniques sur les livres, les arts,... beauté, mode, théâtre, etc

Le bal littéraire des sardines

Lecture, Lifestyle & flâneries urbaines

Le plaisir d’écrire

L'écriture au service de la foi

Blog de Henri Viaud-Murat

Pour le perfectionnement des saints

Foi chrétienne

Encourager, partager, bénir

Fiction Chrétienne

Inspirer et équiper les écrivains pour impacter le monde

The Little Laura

Chercheuse de poux, d'or et de vérité

Signé C.

Blog littéraire, amatrice de thriller, policiers, horreur.

Kévin Dreyfus

RECHERCHER, DÉCOUVRIR, PARTAGER

By Christ'in

Auteure chrétienne pour Sa gloire

PEP'S CAFE !

Lire, Ecouter, Voir, Edifier

Lire dit-elle

L'oreille du taureau à la fenêtre De la maison sauvage où le soleil blessé Un soleil intérieur de terre Tentures du réveil les parois de la chambre Ont vaincu le sommeil Paul Eluard

DERNIER ENDORMI

Les notes d'un poète réveillé ne valent pas grand chose. Je ne les donne que pour ce qu'elles valent ; à mes risques et périls. Une expérience de plus. (Jean Cocteau)

By Christ'in

auteure chrétienne... pour TOI

Instants d'Aime

Poésie et textes originaux par Marina Rogard - Un autre regard sur l'amour, une parenthèse de lumière avec des mots qui jouent et dansent avec les coeurs.

Marie des vignes

Smile! You’re at the best WordPress.com site ever

Marie-Anne-Keppers artiste autodidacte multiforme

Peindre, Dessiner, Écrire et Autres ... Créer pour le plaisir de partager mes ressentis, car sentir, c'est vivre !

%d blogueurs aiment cette page :