IL SE RACONTE DANS LES CAMPAGNES… (texte court à frémir)

(HISTOIRE D’EN FRÉMIR)

Comme autrefois, les expériences vécues ou entendues se transmettaient autour de la cheminée et au cours des veillées. Fernande P. avait conservé cette habitude. Ainsi, durant les longues soirées d’hiver, elle racontait à ses petits-enfants d’étranges histoires de sorcellerie. Elle leur parlait d’esprits frappeurs et décrivait des lieux hantés.

******

 » Un jour, disait-elle à quatre paires d’oreilles attentives, j’étais venue donner un coup de main aux voisins de la ferme d’à côté. J’avais été appelée en renfort pour les aider à dépecer le cochon qu’ils venaient de tuer et préparer la charcuterie. C’était un bel après-midi. Je me souviens qu’il n’y avait pas un seul brin d’air et qu’il faisait très chaud. Toutes les femmes étaient dans la maison pour nettoyer les entrailles de la bête sanguinolente et l’ambiance était à la fête. À l’intérieur, pour faire rentrer un peu de fraîcheur, nous avions baissé à demi les volets et laissé toutes les fenêtres grandes ouvertes. Tout à coup, un énorme souffle s’était engouffré dans la maison. La porte avait claqué et les volets s’étaient brutalement refermer, nous laissant dans un noir d’encre. Terrifiées, nous nous étions précipitées vers la porte qui était bloquée, tout comme les fenêtres. Nous avions hurlé pour que les hommes à l’extérieur viennent nous secourir, mais ils criaient qu’ils n’arrivaient pas à ouvrir. Après de longues minutes d’angoisse, la maison s’était débloquée… comme par enchantement.

Pas le temps de reprendre nos esprits. En pleine lumière, nous avons découvert la propriétaire de la ferme gisant sur le sol de sa cuisine. Horreur ! Pauvre femme ! Morte si  jeune et aussi soudainement ! C’était inexplicable ! Inconcevable !

Accablé par le chagrin et l’incompréhension, son mari n’accepta pas sa disparition. La solitude et la colère l’entraînèrent dans la dépression. Et quelques mois après le décès de sa chère épouse, le pauvre veuf se pendit à une poutre de sa grange. »

Quelle tragédie !

Ce couple de fermiers était réputé dans le village pour sa grande prospérité et ses nombreux biens hérités. Pour sûr ! Ça avait dû créer des jalousies dans le voisinage et, ma main à couper que des envieux au cœur noir ont dû les maudire et faire appel aux magies noires. Hélas, comme cela arrivait parfois dans nos campagnes, la sorcellerie avait encore eu le dernier mot.

Ah ! Si ce n’est pas malheureux !

By Christ’in

Un commentaire sur “IL SE RACONTE DANS LES CAMPAGNES… (texte court à frémir)

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Les Éditions Shadow

L'ombre des choses à venir

Eve Alpi

De l’aventure, de l’humour, et un peu de tendresse…

Le Fictiologue

Julien Hirt - Auteur

Notes & Silence

Zen, Meditation, Conscience

News from Ibonoco

Moments de vie, fragments de textes et quelques notes...

Dans la noix de poucette

Illustratrice autrice freelance

KILOWATT éditions

lire pour voyager, flâner, découvrir, comprendre et vivre ensemble

Fiction Chrétienne

Fantasy, Science-Fiction et romans policiers ayant un arrière-plan chrétien et publiés en français

Taupe Chef

Humour, cuisine et pop culture - un blog BD de Gilderic

Sunshine

Ecrire pour changer de vie

D LOBOS

Por decir algo. Pensamiento lunático. Textura poética.

Le Jardin poétique de Vianney

Glorifiez donc Dieu dans votre corps ! (1 Co 6, 20)

Stances d'un verbe poétique et humour débridé

Poésie, romans, fragments de vie, humour

Louisa Treyborac Romancière et autrice

www.linktr.ee/louisatreyborac

Plume Royale

Fiction Identité - Fiction Pureté

Jesus is my King.

Twitters Anonymous

Les faits Plumes

Des enquêtes à pas de loup pour apprendre sur-tout...

lepapillondeslivrescerclerenevigo

Bienvenue dans le blog de France Fougère : Le papillon des livres Cercle René Vigo... et toujours des chroniques sur les livres, les arts,... beauté, mode, théâtre, etc

Le bal littéraire des sardines

Lecture, Lifestyle & flâneries urbaines

Le plaisir d’écrire

L'écriture au service de la foi

Blog de Henri Viaud-Murat

Pour le perfectionnement des saints

%d blogueurs aiment cette page :